Interview: Mike McNamara Interviews

24 novembre 2016 – Interview: Mike McNamara

Comment avez-vous vécu la semaine dernière?
Cela a été une semaine très chargée et pleine d'émotions. On a essayé de préparer un système de jeu en une semaine, ce que normalement on aurait développé pendant le mois d'août. Crédit aux joueurs, qui ont attaqué ce défi avec l'esprit qui convient et la détermination nécessaire. Je pense qu'on a accompli beaucoup, même s´il reste beaucoup à faire.

Qu’est-ce que vous avez essayé de changer dans le vestiaire et pendant les rencontres comme premières mesures?
J'ai trouvé une équipe fragile, mais soudée, avec un bon esprit, donc le vestiaire n'était pas le problème principal.

Normalement, vous travaillez avec des jeunes hommes âgés d’environ 16 ans. Y a-t-il une grande différence concernant le relations avec les joueurs entre les novices et une équipe de Ligue A?
Il y a sûrement des différences entre une équipe de Ligue A et une équipe de novices, même si les clefs du succès sont similaires. Avec la première, on a eu un entretien avec le comité des joueurs pour discuter les problèmes et définir les besoins de l'équipe. Ce feedback était très important et nous a donné la direction qu'il fallait suivre. Le dialogue entre les entraîneurs et les joueurs est peut-être plus important dans une équipe professionnelle, même si je compte beaucoup sur mon assistant et les leaders de mon équipe novice pour m'aider à gérer l'équipe. A tous les niveaux, la communication est primordiale.

Vous êtes à Bienne dans le mouvement junior depuis 2014. Les juniors les plus âgés (Élite, Novices et Mini) se trouvent tous dans les Top 4 de Suisse. Comment expliquez- vous ce développement?
Il y a plusieurs raisons à ce développement. D'abord on est devenu une organisation régionale avec des clubs partenaires qui nous fournissent leurs meilleurs éléments pour les développer et pour nous renforcer. En retour, on essaye de leur donner des joueurs qui peuvent les aider dans leurs championnats. On a aussi essayé de créer une culture de succès. Nos jeunes joueurs s'entraînent très fort, mais ils reçoivent aussi une éducation sur l'alimentation et le comportement d'un vrai professionnel. Le EHCB travaille étroitement avec les écoles et les centres de formation pour assurer que nos jeunes seront prêts pour un avenir hors des patinoires s'ils ne gagnent pas leurs vies avec les patins et les cannes de hockey. Les parents trouvent cet effort très important et nous soutiennent. Présentement, il y a une ambiance positive qui facilite le développement de nos jeunes talents. En plus, on a un groupe d'entraîneurs, non seulement compétents, mais aussi très motivés pour aider nos espoirs.

Y a-t-il des joueurs du EHC Biel-Bienne Spirit qu’on verra bientôt en Ligue A avec le HC Bienne?
Il y a certainement plusieurs joueurs avec le potentiel de jouer en équipe fanion. Martin Steinegger et moi avons identifié au moins une douzaine de joueurs prometteurs. Certains vont jouer avec nous et plusieurs avec nos partenaires en LNB ou en première ligue. Ils ont tous le potentiel. Ceux qui sont prêts à se consacrer au hockey pour les prochaines années auront des carrières en LNA.

Interview: Mirio Woern
Relecture: Pierre-Alain Chopard


Sponsors

Sponsor principal
Partenaire du stade