Interview: Thomas Zamboni Interviews

21 juillet 2017 – Thomas Zamboni nous parle de l'entrainement d'été du HC Bienne

Cette année, le HCB a commencé son entraînement d’été au début d’avril déjà. Quels avantages retire-t-on d’un début aussi précoce?
Nous avons eu assez de temps pour nous occuper de détails de la préparation physique. Nous avons pu nous consacrer davantage sur nos forces ou nos faiblesses et progresser individuellement sur ces points.

Ne court-on pas le risque que les joueurs soient contrariés et trouvent une telle durée d’entraînement trop longue?
Pas de souci!: pour cette raison, nous avons subdivisé l’entraînement en blocs. Les joueurs avaient toutes les 3 ou 4 semaines, soit pendant une semaine soit pour un week-end prolongé, la possibilité de s’entraîner individuellement et ainsi de prendre un bol d’air en changeant de cadre et hors de la présence de nous les coaches.

Comment peut-on se représenter le déroulement d’une semaine habituelle de l’entraînement d’été?
L’unité d’entraînement du matin durait de 8 h. 15 à environ 11 h., soit à Macolin, soit à la Tissot Arena. Ces heures étaient placées sous le signe de la vitesse, de la force ou de la souplesse. En plus, deux ou trois séances d’après-midi de deux heures à peu près nous ont permis d’optimiser l’endurance avec des courses par intervalles ou en pratiquant l’unihockey ou en allant aussi jouer sur la glace. 

Quelle variété Willi Kaufmann et toi avez-vous prévue dans les séances d’entraînement d’été? Y a-t-il des activités que les joueurs apprécient spécialement ou d’autres qu’ils ont plutôt en aversion?
La diversité des activités est bien sûr très importante, car il y a beaucoup de répétitions dans les unités d’entraînement. Le programme de Willi comporte presque obligatoirement une course à vélo qui donne en général pas mal de fil à retordre. Cette épreuve est compensée par d’autres événements comme le canoé-kayak ou la voile. Le tournoi de golf et le match de football contre le FC Orpond viennent agrémenter le tout.

La nouveauté, c’est que le HCB dispose de glace aussi durant l’été à Berthoud. Quel est l’avantage de cet entraînement sur glace?
Du point de vue des entraîneurs, cela permet d’intégrer une unité d’endurance spécifique qui plaît aussi aux joueurs pour la diversité qu’elle apporte. Les joueurs peuvent se réhabituer à la glace et jouer simplement pour le plaisir, en dehors du souci de la saison. En outre, nous avons eu l’occasion d’intégrer assez tôt des jeunes de la relève et de les voir évoluer au contact des joueurs professionnels.

Bientôt, on va retourner sur la glace à Bienne aussi. Avec quels objectifs pour la nouvelle saison?
Nous nous concentrons tout d’abord sur la qualité de la préparation d’avant-saison. Nous voulons amener les joueurs à la meilleure entame de championnat possible, et aussi à une saison intensive. Par ailleurs, nous souhaitons faire progresser chaque joueur individuellement, que ce soit dans le jeu ou en dehors de la glace. Ensuite, nous déterminerons ensemble avec l’équipe à quels buts spécifiques nous déciderons de travailler fort jour après jour.

Interview: Mirio Woern
Traduction: Pierre-Alain Chopard

Sponsors

Sponsor principal
Partenaire du stade