Il était une fois en avril...

Le HC Bienne a vécu beaucoup de choses depuis sa fondation en 1939. Les trois titres des championnats en 1978, 1981 et 1983 nous sont restés en mémoires. Malheureusement nous avons aussi eu dans les 81 années de notre histoire de club aussi des moments désagréables. Par exemple en 1995, lorsque nous avons été relégués de l'NLA au NLB. Nous allons vous présenter chaque mois dans notre rubrique «Throwback» les moments les plus mémorable. 

A la fin, vous voyez le mois d'avril.

8 avril - La nouvelle promotion

Le 8 avril 2008, cela a été le moment: après 13 ans d’absence, le HC Bienne est revenu dans la Ligue la plus élevée. Les Seelandais avaient remporté à quatre reprises le titre de champion de LNB, pour la quatrième fois il y a eu la Qualification pour la Ligue et pour la première fois cela a marché. Contre le HC Bâle, l’outsider biennois a gagné en 4 matches (2:1, 4:1, 2:1 et 3:2) et a fêté la promotion si longtemps attendue dans le Stade de Glace complet devant 7'000 spectateurs. Le succès a été célébré copieusement par une nuit libre en Ville de Bienne. Des privés ont même allumé un feu d’artifice spontané qui a suscité une discussion politique. Neuf jours après la promotion, la cérémonie officielle a eu lieu au Palace. Lors de cette manifestation organisée par la Ville de Bienne, on a fait l’éloge de Heinz Ehlers (l’entraîneur), de Kevin Schläpfer (le directeur sportif) et de Daniel Villard (le manager), et on a distribué des montres et des diplômes.

 

Bienne – Bâle 3:2 (1:0, 2:1, 1:0)
Stade de Glace. – 7’000 spectateurs (guichets fermés!). – Arbitres: Prugger; Mauron/Rebillard

Buts: 9. (8:09) Miéville (Tuomainen, Brägger) 1:0. 26. (25:09) Tuomainen (Truttmann) 2:0. 27. (26:25) Walker (Schnyder) 2:1. 29. (28:27) Tschantré (Reber) 3:1. 41. (40:48) Walker (Nüssli, Papineau) 3:2

Pénalités: 4-fois 2 minutes contre Bienne; 7-fois 2 minutes contre Bâle

Notes: Bienne sans Meyer, Tremblay, Kamerzin, Roland Gerber (blessés), Tuffet (surnuméraire). Basel sans Plavsic, Bundi, Hudec, Stalder, Boss (blessés), Spiridonow, Duda, Hauer et Bloch (surnuméraires). – Bâle sort son gardien au profit d'une sixième joueur (de 59:02 à 60:00). – Time-out: Bâle (58:02)

Bienne: Wegmüller; Diethelm, Thommen; Kparghai, Fröhlicher; Gossweiler, Reber; Weisskopf; Tuomainen, Miéville, Brägger; Truttmann, Tschantré, Korsch; Beccarelli, Peter, Ehrensperger; Burakowsky, Wetzel, Pasche; Zigerli

Bâle: Züger; Lukas Gerber, Studer; Collenberg, Randegger; Wüthrich, Horak; Zanatta; Voegele, Papineau, Sarault; Nüssli, Camenzind, Della Rossa; Rubin, Tschuor, Fuchs; Schnyder, Walker, Rieder

Victoire décisive contre Bâle

13/17/24 avril - Trois fois la qualification pour la Ligue

Les 13 avril 1009 et 24 avril 2010, les Biennois ont pu respirer: deux années de suite les Seelandais ont dû disputer l’épuisante Qualification pour la Ligue. Deux fois l’adversaire a été le Lausanne HC champion de LNB, deux fois le coach principal de Bienne a été licencié (2009 Heinz Ehlers et 2010 Kent Ruhnke) et deux fois la série est allée jusqu’au septième match. Le directeur sportif Kevin Schläpfer devenu entraîneur par intérim a pu empêcher les deux fois la relégation à la dernière minute. Le 17 avril 2014, les Biennois ont dû encore aller dans le barrage contre un champion de LNB, toutefois le HC Viège, animé par l’ancienne star de NHL Alexei Kowalew, n’avait pas l’ambition d’être promu et a été vaincu dans la série à 4 matches à 1.

Thomas Nüssli et Thomas Rüfenacht

29 avril - Schläpfer devient entraîneur

Le 29 avril 2010 est tombée l’annonce officielle: après deux opérations de sauvetage, le directeur sportif Kevin Schläpfer a été monté en grade comme entraîneur. Après Francis Blank, Jean Helfer et Jakob Kölliker, le citoyen de Bâle-Campagne n’était que le quatrième entraîneur suisse à la tête du HCB.

Kevin Schläpfer