Throwback décembre

Le HC Bienne a vécu beaucoup de choses depuis sa fondation en 1939. Les trois titres des championnats en 1978, 1981 et 1983 nous sont restés en mémoires. Malheureusement nous avons aussi eu dans les 81 années de notre histoire de club aussi des moments désagréables. Par exemple en 1995, lorsque nous avons été relégués de l'NLA au NLB. Nous allons vous présenter chaque mois dans notre rubrique «Throwback» les moments les plus mémorable depuis notre création. Commençons par le mois de décembre et ses six événements historiques.

3 décembre - Licenciement de Kinding

Après trois ans et demi, l’entraîneur Björn Kinding a été licencié le 3 décembre 1990 , lors du match à domicile contre le HC Ambri-Piotta, le lendemain le 4 décembre Razvan Schiau le chef de la CT et Daniel Cattaruzza sont à la bande. Deux jours plus tard, l’entraîneur de Lyss de la LNB Dick Decloe est engagé. Le SC Lyss et le HC Bienne ont trouvé une entente. Le successeur de Decloe à Lyss a été choisi encore la même semaine en la personne de Mike McParland.

Björn Kinding

7 décembre - Lors d’une panne de courant

Presque le jour de la Saint-Nicolas, le 7 décembre 1981 la rencontre face au HC Fribourg-Gottéron a été interrompue après 20 minutes à cause d’une panne de courant survenue peu avant le coup d’envoi. Les 8'500 fans ont pu recevoir aux caisses de nouveaux billets d’entrée pour la répétition du match. La vue était si mauvaise qu’au premier tiers-temps il a fallu changer de côté après dix minutes déjà. Le but de l’ouverture du score par Urs Bärtschi est tombé dans la cage «sombre» de Fribourg. Un jour et 26 ans plus tard, le peuple biennois a voté «Oui» à 73 % aux «Stades-de-Bienne». Le même jour le 8 décembre 1990, le Capitaine Kevin Fey a vu le jour.

Urs Bärtschi

12 décembre - Les chamailleries de Kölliker

La rencontre du 12 décembre 1986 face au HC Ambri-Piotta a commencé avec un quart d’heure de retard à cause d’une panne de courant. Devant 5'967 spectateurs, les Léventins menaient 3:1 après le premier tiers-temps. Ensuite, des pénalités inutiles d’Ambri ont suivi, ainsi qu’un changement de gardien. L’ancien défenseur biennois qui jouait alors à Ambri a profité d’une de ces nombreuses interruptions pour venir trancher le filet d’une cage avec un de ses patins. Malgré leurs coups de génie et leurs chamailleries, les visiteurs n’ont pas pu éviter la défaite de 5:10 et le maître de la glace biennois Alfred Kölliker, le père du défenseur d’Ambri, a dû réparer le filet du but.

Jakob Kölliker

18 décembre - Blessure d’Anken

Le 18 décembre 1987, à Kloten, le gardien titulaire de Bienne Olivier Anken s’est blessé à un genou, à la 34e minute lors du deuxième but de Kloten marqué par Felix Hollenstein. Le portier remplaçant Christoph Nobs a dû encaisser encore sept buts durant les 26 minutes restantes (score final 2:9). Le gardien n°2 a été aligné encore le 22 décembre au match à domicile contre le EV Zoug, et les Biennois, même privés de leur portier titulaire, ont pu fêter une victoire de 10:4. À la pause de Noël 1987, les Biennois occupaient le quatrième rang, derrière Lugano, Kloten et Davos.

Olivier Anken

20 décembre - Sextuple marqueur dans le derby bernois le plus fou

Le 20 décembre 1986, les journaux ont fait leurs titres sur le «derby bernois le plus fou de tous les temps». Après onze minutes, le CP Berne menait par 2:0 à Bienne devant 9'015 spectateurs, avant que les Biennois renversent la vapeur jusqu’à la 26e minute pour être en tête 5:2. Huit minutes plus tard, le SCB est revenu à 5:6 et même à 8:9 à la 59 e minute. Les Seelandais l’ont emporté 10:8, avec comme joueur gagnant Marc Leuenberger le capitaine qui a marqué six buts, dont un coup du chapeau entre la 42e et la 48e minute.

Marc Leuenberger

27 décembre - Un demi-million pour le HCB

Une action de parrainage ayant démarré à la mi-décembre 1985 seulement a réussi à assurer au HC Bienne jusqu’au 27 décembre un premier versement de 500'000 francs. En même temps, «l’action 3333», à laquelle sont ralliés plus de 50 personnes et représentants d’entreprises, veut aider le HCB à amortir ses obligations échues durant les trois dernières années. L’objectif de l’action est de trouver au moins 80 membres prêts à aider qui s’engagent à verser trois tranches de 3333 francs. L’impulsion de l’action visait à ce que le HCB reste intact avec son rayonnement sur une région grâce à son mouvement junior bien structuré.

Aktion 3333