Interview de Martin Steinegger Interviews

17 janvier 2020 – Interview de Martin Steinegger

Où en est-on maintenant sur le front des blessés?
Malheureusement je ne peux pas encore signaler la fin d'alerte, nos blessés de longue durée font chaque jour des progrès, mais on ne peut compter sur le retour immédiat d'aucun d'entre eux.
Luca Cunti, après sa commotion cérébrale, a repris l'entraînement, mais il a dû prendre son parti de légers reculs. Le processus de guérison d'une commotion cérébrale est difficile à prévoir, c'est pourquoi il n'est pas aisé de faire un pronostic pour la date du retour au jeu.

A-t-on mal évalué la charge que représentaient le championnat, la CHL et la Coupe, et pour cette raison fait des erreurs dans la planification et l'importance de l'effectif?
En prenant part pour la première fois à la CHL, nous avons découvert un terrain inconnu et avons pu faire des expériences variées dont nous pourrons bénéficier à l'avenir. Assurément il faut mentionner, dans le négatif, les blessures. Avec Damien Brunner et Régis Fuchs, ce sont deux joueurs clés qui se sont blessés dans les matches de CHL avant le début du championnat. Ces blessures auraient aussi pu arriver dans les rencontres de préparation, c'est pourquoi je ne peux pas associer ces deux cas concrets avec la charge supplémentaire de la CHL. Hélas, dans la suite de la saison, nous n'avons pas cessé d'être frappés par les blessures qui, associées au calendrier des différentes compétitions et des équipes nationales, ont provoqué une charge à la limite du supportable pour certains joueurs. Rétrospectivement je dois dire que nous avons calculé trop juste la taille de notre effectif. Dans la phase la plus intensive du calendrier, une rotation dans le line up n'aurait eu que des répercussions positives sur les performances possibles de l'équipe.

C’est pourquoi Valentin Nussbaumer est revenu?
C'est clair que nous n'avons pas dit «non» quand un transfert de Valentin chez nous a semblé réalisable. Son agent m'a contacté après le CM des juniors et a mis sur le tapis la possibilité d'un retour immédiat de Valentin au HCB. Notre intérêt était d'autant plus grand que nous nous étions déjà entendus sur un contrat pour la saison 2020/21. Mais comme Valentin était encore sous contrat en Amérique du Nord, il avait besoin de l'accord de son club pour un transfert. Après des négociations serrées, nous avons abouti à un arrangement à l'amiable. Afin de prévenir tous les bruits possibles et les semi-vérités, je peux préciser les frais de transfert payés. Nous avons versé CHF 22'500 à son club contractuel pour la libération immédiate. Toutes les trois parties concernées ont recherché ensemble une solution et étaient d’accord de se limiter financièrement. Maintenant nous sommes heureux que Valentin soit déjà à notre disposition.

Les décisions arbitrales ont été un sujet chaud ces dernières semaines. Ton opinion à ce sujet?
Question épineuse. Je ne souhaite pas donner l’impression que notre série négative est imputable à de mauvaises décisions des arbitres. Nous nous sommes loupés nous-mêmes. Soit par des gaffes techniques individuelles, des exécutions imprécises, soit aussi par l’une ou l‘autre indiscipline. À cela se sont ajoutées quelques décisions arbitrales malheureuses. Mais aussi longtemps que nous ne jouons pas sans faire d’erreurs, nous ne devons pas nous plaindre d’influences extérieures que nous ne pouvons de toute façon pas changer. Comme en début de saison des pucks décisifs sont entrés, nous avons aussi pu profiter de prestations des arbitres. Actuellement, c’est tout le contraire. Si nous voulons sortir de cette situation, il n’y a pas lieu de se lamenter ni d’hésiter. Nous devons nous centrer sur nos performances et les optimiser. Point!

Quelles sont, de ton point de vue, les trois clefs d’une suite de saison réussie?

  1. attention et concentration sur les domaines que nous pouvons influencer
  2. passion dans l’entraînement et les matches. J’ai eu l’impression que le grand nombre de matches a eu pour effet que la passion a quelque peu souffert. La passion est le cœur et les poumons de l’équipe, il s’agit de l’attiser à nouveau sans réserve.
  3. assurance et confiance dans nos capacités