Interview: Martin Steinegger Interviews

27 août 2019 – Juste avant le début de la saison. Martin Steinegger répond aux questions les plus intéressantes 

Cette semaine, la saison de CHL démarre, où le HC Bienne est pour la première fois de la partie; s’agit-il d’un début anticipé du championnat ou attaquez-vous les rencontres de CHL comme des «matches de préparation»?

À voir l’ambiance et la concentration dans l’équipe et autour d’elle, on peut fort bien parler d’un début anticipé du championnat. Nous nous réjouissons de cette compétition nouvelle pour nous, et sommes impatients d’affronter les adversaires de notre groupe. Malgré notre plaisir et notre ambition sportive, il faut souligner que la perspective de la longue saison - avec la CHL, la Coupe et le championnat – exige une planification individuelle de la charge et que nous devons à chaque fois prendre sur nous la composition de l’équipe en fonction du contexte global. Les joueurs, sur ce point, assument une grande responsabilité, ils ont le devoir de nous informer les plus précisément possible de leur état physique. La base a été fixée cet été, les résultats de nos tests ont pu être encore améliorés en comparaison des autres années, nous sommes donc prêts pour les défis à venir et une longue saison.

L’intérêt des médias pour le hockey sur glace a beaucoup augmenté ces derniers jours, et le HC Bienne aussi se trouvait au centre des relations de presse. Quelques mots clés choisis, tes points de vue à ce sujet?

Annonce du retrait de Hiller?
Jonas nous a tenus au courant suffisamment tôt et sans détour de ses intentions pour l’avenir. Comme chaque année, Jonas s’est préparé consciencieusement et avec professionnalisme à la saison à venir. Après cette annonce claire et anticipée, Jonas n’a plus besoin de se préoccuper tous les jours de questions relatives à sa carrière sportive, cela est libérateur et propre à lui donner l’énergie et l’espace pour d’autres super-performances.

À propos du transfert de Berra?
Reto Berra allait être disponible pour la saison 2020/21, et c’était mon devoir de tirer au clair les conditions d’un engagement. Nous avions encore joué ensemble, et lors de ma dernière saison comme joueur actif, nous avions pu fêter la première qualification en playoff avec le HCB. Des pourparlers positifs ont eu lieu, mais finalement nous n’avons pas pu arriver à un accord. En plus des perspectives financières qui divergeaient, il y avait d’autres points contractuels sur lesquels aucune entente n’a pu être trouvée. L’ensemble du paquet ne convenait pas au bout du compte et nous avons dû abandonner l’idée d’un engagement.

Et la naturalisation de Pouliot?
Comme plusieurs exemples du passé l’ont prouvé, les naturalisations sont compliquées et difficiles. Les exigences et les délais sont clairement définis. Nos recherches ont révélé que Marc-Antoine ne remplit pas encore pour le moment les conditions pour obtenir le passeport helvétique. La date la plus précoce possible pour le dépôt de la demande de naturalisation serait janvier 2021, il est dès lors évident que Marc-Antoine va passer la saison 2019/20 avec le statut de «joueur étranger».

À côté de la préparation de la saison et de la CHL, tu es aucun doute aussi occupé par la planification de l’effectif pour la saison 2020/21?

Je suis très heureux qu’avec Damien nous ayons pu communiquer une première prolongation de contrat dans l’équipe. Des entretiens sont en cours avec d’autres de nos joueurs, ou vont commencer bientôt. Nous sommes satisfaits de notre effectif et nous souhaitons aussi observer l’évolution au sein de l’équipe. Il nous faut d’abord évaluer la situation de fait, puis formuler les besoins pour l’avenir. La question du gardien sera traitée en priorité, à ce propos nous n’avons pas encore fixé une stratégie définitive, toutes les options sont encore ouvertes.