Interview: Peter Schneider Interviews

10 septembre 2019 – Sur notre site Internet, nous proposons aux fans du HCB un entretien avec les nouveaux arrivés. Aujourd’hui, c’est Peter Schneider qui se présente à l’interview.

Servus Peter. Comment as-tu vécu l’expédition en Scandinavie?
Le voyage a super bien commencé. Il nous a donné l’occasion de souder encore mieux l’équipe. Ce qui est fantastique en Champions Hockey League, c’est de se mesurer à d’autres clubs européens de haut niveau, de voir d’autres pays et, pour nous les joueurs, de passer beaucoup de temps ensemble. Bien sûr, de tels déplacements sont aussi très fatigants à cause de la planification serrée et de tous les trajets en bus et en avion.

Quelle est l’importance des voyages communs pour les personnes qui pratiquent des sports collectifs?
Comme je l’ai dit, je trouve de tels voyages excellents pour permettre au groupe de se souder encore davantage. Les parcours en LNA sont courts, ce qui est favorable à la récupération. Ce n’est donc pas mauvais d’entreprendre quelques autres voyages en CHL avec l’équipe.

Avant le début de l’entraînement sur glace, tu as organisé un week-end en commun de l’équipe à Vienne. Comment avez-vous eu cette idée?... Qu’avez-vous entrepris?
Nous avions quelques jours libres après avoir effectué nos tests de performance, et au lieu de rester seuls pendant cette pause nous voulions faire quelque chose ensemble. Vienne était une possibilité: la distance est modérée, il y a beaucoup à entreprendre et aussi je connais pas mal la ville. L’horaire était organisé avec précision, car nous voulions partager le plus de temps possible durant ces deux brèves journées. J’ai organisé nos repas en commun de midi et du soir et pour passer ensuite un bon moment ensemble. Mais il restait encore un peu de temps que chacun pouvait utiliser à sa guise pour des visites en ville et des achats.

Es-tu satisfait de tes performances durant la préparation?
Oui, d’abord je suis heureux de m’être acclimaté avec bonheur dans l’équipe et de bien m’entendre avec chacun. Cela aide beaucoup à se familiariser au style de jeu. Durant les matches de préparation, nous avons pu livrer de bonnes prestations malgré quelques blessures, et nous n’avons perdu la finale de la „Berner Cup“ que de justesse en prolongation. Je me suis senti plus à l’aise à chaque match, j’ai pu appliquer les conseils des entraîneurs et aussi contribuer au succès. En CHL, nous avons remporté les trois premiers matches. À mon avis, nous avons aussi très bien joué, même si nous n’avons pas marqué beaucoup de buts, moi y compris. Chaque équipe et chaque joueur connaissent de telles phases. Ce qui compte, c’est que les buts soient de nouveau de la partie vendredi contre Fribourg.

Avec quel objectif et quelles attentes entames-tu la nouvelle saison?
J’entends dans tous les cas aider l’équipe à réaliser une bonne nouvelle saison afin de prolonger la réussite des deux dernières années. Évidemment, j’espère pouvoir participer à la moisson offensive, mais je peux en tous les cas garantir que je vais à chaque match travailler dur pour ménager de l’espace à mes coéquipiers autour de moi et aider l’équipe à remporter des victoires.

Interview: Mirio Woern
Traduction: Pierre-Alain Chopard