Interview: Thomas Doppler sur l'importance du sponsoring Interviews

15 avril 2020 – Interview: Thomas Doppler sur l'importance du sponsoring

La maison L. Klein SA sise à Biel/Bienne est une entreprise familiale fondée en 1946. Cette entreprise biennoise, qui emploie 16 personnes, est spécialisée dans le stockage et la vente d’aciers fins et de métaux. Au cours des dernières décennies, L. Klein SA s’est muée d’une entreprise régionale de sous-traitance en une société au rayonnement international. La L. Klein SA est sponsor du HC Bienne depuis près de 20 ans. Nous nous sommes entretenus avec Thomas Doppler, membre de la direction, sur l’importance et les raisons de leur engagement.

La maison L. Klein SA soutient le HC Bienne depuis plus de 15 ans. Quelles sont les motivations d’un engagement aussi fidèle ?
Le soutien accordé au HC Bienne date du temps des parents des propriétaires actuels de l’entreprise. Paulette et Rolf Schiess étaient de fervents supporters du HCB. Pour eux, c’était une évidence de soutenir notre fleuron sportif régional.

Comment avez-vous vécu le développement sportif du club – depuis la LNB jusqu’à l’ascension en National League, les qualifications de la ligue, la première fois en playoff et, depuis l’inauguration de la Tissot Arena, les demi-finales des playoffs ? Qu’est-ce que cela signifie pour la région et la ville de Bienne ?
Tout ce que nous avons vécu à l’ancien stade de glace avec le HCB reste à jamais gravé dans nos mémoires, avec ses joueurs de légende et ses divers titres de champions. Aujourd’hui, on va à la patinoire mais pas uniquement pour le match, on y va pour se plonger dans une ambiance formidable « d’avant-match » et « d’après-match », que ce soit dans la superbe AMAG Lounge ou dans une loge confortable.

Le coronavirus a mis brutalement terme à la saison de hockey sur glace et paralysé la Suisse toute entière. Comment notre pays et en particulier la région de Bienne et le HC Bienne feront-ils face à cette situation ?
Ce virus cause de graves préjudices. Malheureusement, nous n’avons pas pu nous réjouir de l’envolée de notre HCB jusqu’à la fin de la saison, mais cela passe au second plan dans la situation actuelle. Le virus laissera des traces dans le monde des affaires et dans celui du sport. Mais je suis confiant. Je sais que nous sortirons plus forts de cette crise et que nous considérerons le monde sous un autre angle, même si cela ne durera peut-être qu’un court instant. Les choses importantes sont soudain beaucoup moins importantes.